Comment perdre 60kg et continuer à sourire

Des trucs qui pèsent environ 60kg (132lbs) : une chèvre ibérique, une Vespa Primavera et le champion du monde poids super-plumes invaincu de boxe, Gervonta Davis

Imaginez que vous transportiez l'un des animaux/objets/personnes ci-dessus partout avec vous, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Imaginez maintenant que ce poids supplémentaire soit la graisse corporelle.

En plus d'être physiquement épuisant et douloureux au niveau d’à peu près toutes les articulations de votre corps, cela exercerait un impact négatif encore plus important sur votre santé cardiométabolique.

Sans parler de la souffrance psychologique qui va de pair avec la souffrance physique. Et la prise de conscience brutale du fait que ce n'est pas ainsi que vous souhaitez vivre le reste de votre vie.

C'est là où Catherine en était en juillet 2020 (Catherine est une ancienne cliente de 360 ​​PT qui s'était entraînée avec moi en 2012).

Après des années de lutte contre son poids, elle a finalement atteint le fond lorsque, au milieu de la pandémie, sa vie a pris un détour inattendu.

Elle est rentrée chez elle un jour et a trouvé son appartement inondé. Elle et son mari ont dû déménager en Normandie, où, bien qu'ayant d'abord profité d'une pause de Paris, elle a commencé à se sentir de plus en plus isolée physiquement et socialement. Cela l'a amenée à reprendre ses anciennes habitudes alimentaires émotionnelles pour se sentir mieux et passer la journée.

En peu de temps, elle avait atteint son poids record de 142 kg (313 lbs). La santé cardiaque de Catherine avait également commencé à se détériorer et les symptômes de diabète de type 2 ont débuté.

Elle m'a dit qu'un jour, après avoir promené les chiens, elle était à bout de souffle, rencontrait des difficultés à marcher et pouvait ressentir de la douleur dans tout le corps. Elle a dit que la combinaison de ces facteurs a enclenché un interrupteur en elle. Elle s'est dit « Je ne veux pas être comme ça dans 10 ans. »

Catherine m'a dit qu'elle savait que cela allait être bien plus qu'un simple régime. Cette fois, elle était déterminée à faire un changement permanent, et pour ce faire, elle s'est rendu compte qu'elle devrait faire quelque chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant.

Elle m'a dit que si elle voulait être dans une bien meilleure condition 10 ans plus tard, elle devrait comprendre pourquoi elle mangeait comme ça. Elle a dit « Je savais que je devais faire face à mes émotions. »

Neuf mois après son épiphanie, Catherine m'a envoyé le message suivant :

«...maintenant 60kg (120lbs) de moins et je viens de faire mon tout premier semi-marathon. Je tiens à te remercier, car même si cela fait des années, les mots d'encouragement que tu m'as donnés résonnent encore :) »

Elle m’a aussi envoyé ces photos :

Catherine avant et après sa perte de poids


Catherine après avoir complétée son premier semi-marathon

Je pouvais à peine croire ce que je voyais. Je lui ai passé un coup de fil afin de savoir comment elle s’était organisée pour faire des progrès aussi incroyables.

Catherine m'a expliqué son histoire, me racontant les détails de son parcours de perte de poids jusqu’à maintenant …

RÉSULTATS DES PERTES DE POIDS DE CATHERINE

  • Juillet 2020 – Poids : 142 kg
  • Juillet 2021 – Poids : 82 kg
  • Perte de poids totale : 60 kg

COMMENT CATHERINE A FAIT

  • Elle a commencé par un régime cétogène (très faible en glucide, riche en graisse et en protéine). Catherine était pleinement consciente que le principal avantage de ce régime pour elle au début était qu'il supprimait automatiquement toute la malbouffe qu'elle mangeait (qui était généralement riche en glucides raffinés), ainsi que les désirs qui l'accompagnaient.
  • Elle a également compté les calories lorsqu'elle a commencé à améliorer sa prise de conscience concernant la quantité de nourriture qu'elle mangeait et pour s'assurer qu'elle était constamment dans le déficit calorique requis pour perdre du poids.
  • Elle a coupé tout alcool.
  • Elle a coupé tous soda (y compris les sodas lights).
  • Elle a arrêté de grignoter, s'en tenant à 3 repas par jour, mangeant consciencieusement pour ne pas manger plus que nécessaire.
  • Après son succès initial, elle a constaté que le céto était trop restrictif pour être durable. Au lieu d'abandonner, elle a changé de tactique, s'autorisant davantage de glucides, principalement sous forme de fruits / légumes, tout en continuant de supprimer la plupart de la malbouffe.
  • Au cours des derniers mois, en plus de sa marche/course, elle a également intégré du renforcement musculaire afin de maintenir sa masse corporelle maigre.
  • Elle se pèse une fois par semaine pour suivre ses progrès.
  • Enfin, et peut-être le plus important, elle a assumé la responsabilité personnelle de sa santé. Elle a rejeté la mentalité de victime du mouvement HAES (Health at Every Size) qui, selon elle, permet aux gens d'échapper à leurs responsabilités, en leur donnant quelque chose derrière quoi se cacher.

11 RAISONS POUR LESQUELLES JE CROIS QUE CATHERINE CONTINUERA À RÉUSSIR SON AVENTURE DE PERTE DE POIDS

  • Elle a réussi à naviguer avec succès dans le champ de mines de la nutrition sur les réseaux sociaux sans être dupée par le dogme de l'alimentation tribale. Bien qu'elle ait peut-être suivi un régime cétogène au début de son aventure, elle l'a reconnu pour ce que c'était : un moyen de consommer moins de calories. Elle a donc su s'adapter quand cela ne fonctionnait plus pour elle.
  • Elle a choisi d'assumer l'entière responsabilité de sa santé au lieu de s'apitoyer sur son sort.
  • Elle s'est rendu compte que pour arriver là où elle voulait être, il ne suffirait pas seulement de suivre un régime. Elle était brutalement honnête avec elle-même en ce qui concerne son alimentation sous effet émotionnel, et s'est engagée à apporter un changement permanent.
  • Elle a considérablement amélioré la qualité de la nourriture qu'elle mange. En supprimant la malbouffe, non seulement il est plus facile de consommer moins de calories par repas, mais en plus elle n'a plus les mêmes désires qu'avant qui la poussaient à manger en excès. Être consciente de la nature addictive de la malbouffe qu'elle mangeait l'aidera à résister à autoriser ça à nouveau dans sa vie.
  • Elle a développé une habitude régulière concernant l'exercice : elle a réussi à passer d'un exercice redouté à un sentiment de mal-être si elle ne fait pas d'exercice. Et le renforcement qu'elle a intégré l'aidera non seulement à conserver sa masse musculaire, mais l'aidera également à maintenir sa santé métabolique.
  • Elle accepte que perdre du poids sans le reprendre est un projet de toute une vie. Elle est consciente qu'il n'y a pas de ligne d'arrivée. Elle comprend qu'un changement de mode de vie permanent est nécessaire.
  • Elle a de nouveaux objectifs à atteindre. En plus d'une perte de poids supplémentaire, Catherine souhaite faire un marathon complet et prévoit de gravir le mont Kilimandjaro. Elle a beaucoup de projets qui auraient été tout simplement impossibles auparavant.
  • Elle mange en pleine conscience. Être consciente de ce qu'elle mange et de pourquoi elle mange ça a été la clé de son succès.
  • Elle est reconnaissante de ses progrès et de tous les avantages qui en découlent : elle est consciente d’à quel point elle se sent mieux, elle se sent plus calme, elle se rend compte qu'elle a une vie bien remplie et qu'elle a beaucoup à espérer, elle ne souffre plus en permanence, ce n'est plus une lutte pour descendre du canapé, elle a plus d'énergie, sa confiance en elle s'est améliorée... Tout cela dépasse de loin ce à quoi elle a renoncé : la consommation de malbouffe addictive sous l’effet de l’émotion.
  • Elle se pèse régulièrement (une fois par semaine, plus ou moins) pour ne pas dérailler, mais n'est pas obsédée par le chiffre sur la balance.
  • Catherine est devenue un modèle pour les autres, aidant les gens à la suivre dans une aventure similaire. Vous pouvez en savoir plus sur Catherine Connors ici, sur sa chaîne YouTube, Bothar to Health.

Catherine reprenant l'entraînement de boxe qu'elle avait commencé avec 360PT. Regardez ces bras !